de  |  fr  |  it

Recherche...





Statistique „Eau potable“

Consommation d’eau en baisse

Depuis les années huitante, la consommation d’eau diminue en Suisse – comme dans la plupart des pays européens d’ailleurs.

Cela s’explique principalement par la disparition d’un certain nombre d’industries grandes consommatrices d’eau, par le développement des techniques visant à économiser l’eau, par la réduction des pertes de réseaux ainsi que par les modifications des habitudes et des comportements de la population.

Plus d’un siècle de statistiques

Depuis plus de 100 ans, la SSIGE collecte des données statistiques auprès de ses membres distributeurs d’eau. En moyenne, c’est environ 350 distributeurs qui contribuent à cette récolte de données. Celles-ci concernent par exemple l’adduction et la fourniture d’eau, les tarifs et les finances, le personnel, l’énergie ou encore les dérangements. Tous les 5 ans, des données supplémentaires concernant le traitement, le stockage et la distribution sont collectées. En complément, on établit aussi une statistique spécifique pour les stations de pompage et de traitement des eaux prélevées dans les lacs.

Le captage de l’eau est fractionné entre les eaux souterraines, les eaux de source, les eaux de lacs ainsi que les eaux achetées à des tiers. La fourniture d’eau est répartie entre les différents types de consommateurs : ménages et petit artisanat, artisanat et industrie, services publics et fontaines, consommation propre des distributeurs, pertes et livraison à des distributeurs tiers.
Depuis 1976, les données disponibles, de plus en plus variées et complètes, permettent d’avoir une vision claire des chiffres clés (quantités d’eau captée et fournie, charges d’exploitation et de capitaux, investissements) pour l’ensemble de la Suisse.  Les estimations sont faites en fonction de la taille des distributeurs (nombre de consommateurs approvisionnés). Parallèlement, on fait une estimation de la consommation spécifique par habitant selon les différentes catégories de clients.
La statistique eau potable ne prend en compte que le captage et la fourniture d’eau par les distributeurs publics. L’industrie, l’artisanat et l’agriculture captent également des eaux pour du refroidissement ou du nettoyage, pour la climatisation de bâtiments, pour de l’arrosage ou de l’enneigement artificiel et pour alimenter des fontaines privées, par exemple. D’après une étude menée par la SSIGE en 2008, ces captages propres, comme ils sont appelés, représentent une quantité d’eau du même ordre de grandeur que celle captée et distribuée par les services publics.

Informations supplémentaires

Pour toutes les questions concernant la statistique Eau de la SSIGE, veuillez vous adresser à Matthias Freiburghaus.

© SVGW/SSIGE 2011
SVGW/SSIGE
Votre panier est vide

Info

l’assainissement intérieur des conduites d’eau potable