de  |  fr  |  it

Recherche...





Communications

La consommation d’eau en Suisse continue de baisser, l’eau potable reste très appréciée

(07.12.17) En 2016, les entreprises de distribution d’eau ont fourni 923 millions de mètres cubes d’eau, à savoir 1% de moins que l’année précédente. La consommation par personne est passée de 307 à 299 litres par jour et, après l’année de sécheresse 2015, se situe environ au niveau de 2014. Ainsi, la tendance au recul de la consommation, amorcée dans les années 80, se poursuit. Cela ressort de des statistiques de l’eau qui viennent d’être publiées par l’association professionnelle SSIGE. Un sondage sur l’image de l’eau mené par l’association a révélé par ailleurs que la population continue de considérer que l’eau potable est de très bonne qualité en Suisse.

Alors que dans les années 70, la consommation journalière moyenne par personne était de l’ordre de 500 litres, elle n’a pas cessé de baisser par la suite pour atteindre aujourd’hui environ 300 litres par jour. L’approvisionnement global en eau a également diminué de manière continue et était, en 2016, de l’ordre de 923 millions de m3, soit 1% de moins qu’en 2015. Cela équivaut à environ 1.5 fois le volume d’eau du lac de Morat. La principale cause de la consommation nettement accrue de 2015 est sans doute la phase de grande sécheresse durant la seconde moitié de l’année. En effet, l’approvisionnement journalier maximal en 2015 était supérieur de 20% par rapport à 2014 et 2016.

Augmentation de 7% des coûts depuis les années 80

Les nouvelles statistiques révèlent que les coûts d’exploitation et de capital en 2016 se sont élevés à environ 1.6 milliard de francs, soit 188 francs par habitant. Après correction de l’inflation, les coûts d’exploitation et de capital ont augmenté de 7% par rapport à 1980. Les investissements annuels des sociétés de distribution d’eau s’élevaient en 2016 à 925 millions de francs, soit 110 francs par habitant. Après correction de l’inflation, les investissements ont augmenté de 7% par habitant par rapport à 1980.

En 2016, les entreprises de distribution d’eau employaient quelque 6500 personnes, dont le taux d’occupation correspondait à environ 3100 postes à plein temps. Parallèlement à l’approvisionnement en eau, les distributeurs d’eau suisses ont produit également en 2016 186 GWh d’électricité, principalement par le biais de turbines hydrauliques. La branche a pu ainsi couvrir quasiment la moitié de ses besoins en électricité avec sa propre production.

Parées pour l’avenir grâce à leur mise en réseau

Contrairement à la phase d’extrême sécheresse en Suisse durant l’automne 2015, l’année 2016 n’a guère connu de difficultés d’approvisionnement en eau potable. Les statistiques de la SSIGE révè-lent que 86% des entreprises de distribution d’eau disposent d’une source alternative d’approvisionnement en eau potable - une tendance qui ne cesse de s’accentuer. Aujourd’hui, environ 40% de la population pourraient être approvisionnés directement ou indirectement avec l’eau des lacs. Dans la mesure où, dans l’avenir, les phases de sécheresse risquent d'être plus fré-quentes, la mise en réseau des entreprises de distribution d’eau doit être poursuivie afin de pou-voir, à l’avenir également, garantir l’approvisionnement en eau potable de toute la Suisse.

635 entreprises de distribution ont participé à l’enquête pour les statistiques de l’eau 2016. L’enquête a pris en compte 68% de la population de la Suisse et du Liechtenstein.

****

Sondage sur l’image de l’eau potable en 2017

Environ 90% de la population suisse estiment que l’eau potable est de très bonne ou de bonne qualité dans notre pays. 72% indiquent consommer régulièrement de l’eau du robinet; 42% de la population peuvent être considérés comme des « heavy users »: ils boivent de l’eau du robinet plusieurs fois par jour. La majorité des consommateurs souhaite par ailleurs disposer d’une eau potable naturelle n’ayant subi qu’un très léger traitement. Une eau potable naturelle est très im-portante pour 40% des personnes interrogées et importante pour 25%. C’est ce qui ressort d’un sondage Omnibus effectué cette année auprès de 1000 personnes, à la demande de la SSIGE.

****

La Société Suisse de l'Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE) est l’organisation professionnelle natio-nale en réseau pour les secteurs de la distribution du gaz et de l'eau. Elle compte environ 1100 membres. La SSIGE emploie plus de 50 collaborateurs répartis dans ses bureaux de Lausanne, Bel-linzona, Schwerzenbach et au siège de Zurich. Au nombre de ses missions, il y a la rédaction des directives, la formation, la certification de produits, d’entreprises et de personnes, le conseil dans les domaines du gaz et de l'eau potable. Elle assure des mandats de l'Etat et des cantons en matière de surveillance du marché et de sécurité. Elle contribue ainsi de façon décisive à une distribution en toute sécurité du gaz naturel et du biogaz, ainsi que de l'eau potable.

Illustrations:

Dossiers:

Imageanalyse Trinkwasser 2017: http://www.aquaetgas.ch/fr/eau/eau-potable/20170930-trinkwasser-fa-20172009-imageanalyse/

Les professionnels des médias peuvent obtenir gratuitement la brochure sur les statistiques de l’eau.

Pour des questions et informations complémentaires:

Société Suisse de l'Industrie du Gaz et des Eaux (SSIGE)
Paul Sicher
Communication
Tél.: 044 288 33 33
Mail: p.sicher[at]svgw.ch

Commentaires (0)

Pas trouvé de commentaires!

Ecrire un nouveau commentaire

© SVGW/SSIGE 2011
SVGW/SSIGE
Votre panier est vide

Info

l’assainissement intérieur des conduites d’eau potable