SAVE THE DATE

Comment voulez-vous être avertis ?

LOGIN

Mot de passe oublié?

VOUS N'ÊTES PAS ENCORE INSCRIT?

Profitez de notre large gamme de services de qualité.

S'INSCRIRE

Prix de l'eau

Combien coûte l'eau potable?

L'eau potable n'est pas seulement une denrée ali

Un prix peu connu

Une enquête menée par la SSIGE a l'a révélé

Plus de deux tiers de la population suisse ne connaissent pas le montant qu'ils payent pour l'eau potable. Malgré tout, ils sont autant à considérer le prix de l'eau comme juste.

mentaire strictement contrôlée. Elle est aussi peu onéreuse. Le prix moyen s'élève à 2 francs pour 1000 litres, soit 30 centimes par personne et par jour.

 

 

0,2 centimes le litre - cher ou bon marché? 

En moyenne suisse, un litre d'eau de qualité irréprochable livrée à domicile coûte à peu près 0,2 centimes 

Notre Château la pompe est non seulement bien contrôlé, il est aussi disponible nuit et jour à un prix imbattable. Il suffit d'ouvrir le robinet! Le fait que cela ne nous coûte que 30 centimes par jour donne à réfléchir. Pour ce prix-là, vous donneriez-vous la peine d'aller jusqu'à la fontaine du village pour ramener des litres d'eau chez vous? 

 

 

L'eau potable – le grand vainqueur

Par rapport à d'autres boissons, les coûts de production de l'eau potable sont très bas, notamment en raison de l'absence de frais de transport.

De quelle eau s'agit-il?

En 1998 déjà, une étude de l'association suisse de protection des consommateurs révélait que l'eau du robinet présentait une qualité au moins équivalente à celle de la plupart des eaux minérales. Sur le plan juridique, ces eaux sont différentes, mais il est souvent impossible de les distinguer au goût – essayez et faites-vous votre propre opinion.

L'eau du robinet est toujours peu onéreuse

Le même goût, pas le même prix 

L'étude réalisée à l'époque montrait que pour plus de la moitié des eaux minérales considérées, la teneur en minéraux était à peine supérieure à celle de l'eau du robinet. En Suisse, ces deux types d'eaux présentent une qualité irréprochable et peuvent être recommandées pour la consommation. Avec l'eau minérale, on a la garantie que sa composition en sels minéraux est toujours la même – alors qu'elle peut varier dans l'eau du robinet.

Quelle eau a le meilleur goût, l'eau minérale ou l'eau du robinet? À chacun de se faire son propre avis. Dans de nombreux tests de dégustation, les eaux n'ont pas pu être différenciées, comme le montrait récemment un reportage de la chaîne allemande ZDF, par exemple.

Un prix imbattable

Un litre d'eau minérale coûte entre 25 centimes et 9 francs (pour les eaux de luxe), contre 0,2 centime pour l'eau du robinet. L'eau du robinet ne nécessite pas d'installations de remplissage, d'emballages ni de transport, gros consommateurs d'énergie et donc peu respectueux de l'environnement.

Elle est écologique et bien supérieure à l'eau minérale en matière de prix.

Les distributeurs d'eau doivent couvrir leurs coûts

Le réseau d'eau doit être adapté aux pics quotidiens

Les distributeurs d'eau visent à couvrir leurs coûts et non pas à faire du profit. Les redevances doivent couvrir les frais des distributeurs d'eau à long terme. Le poste de coûts le plus important est celui des infrastructures et le plus faible celui de l'eau potable.

Le prix de l'eau doit être déterminé de sorte à couvrir les coûts

Tous les coûts engendrés par la distribution de l'eau doivent être couverts par les recettes issues de la vente de l'eau. L'eau potable ne peut donc pas être subventionnée.

En règle générale, les distributeurs d'eau sont des entreprises complexes, avec une infrastructure coûteuse comprenant des bâtiments, des installations de captage, des réservoirs et un réseau de conduites très étendu. Les coûts sont répartis entre exploitation et entretien, rénovation des infrastructures et rémunération du personnel.

Répartir les coûts selon le principe du consommateur-payeur

Des redevances pour couvrir les frais d'entretien

Que signifie répartir les coûts selon le principe du consommateur-payeur dans le domaine de la distribution d'eau?

Les équipements doivent être capables de répondre aux pics de consommation d'eau potable journaliers, ce qui veut dire que les infrastructures doivent être maintenues à un niveau élevé. Les distributeurs d'eau sont également des garants de la protection contre les incendies et doivent pouvoir mettre à disposition une quantité d'eau suffisante pour éteindre les incendies sur tout le territoire. Cela génère des coûts fixes élevés, notamment pour la construction de conduites et l'entretien du réseau de distribution.

Les coûts des distributeurs d'eau ne dépendent donc pas uniquement de la consommation d'eau réelle. L'infrastructure nécessaire dépend bien davantage des pics de consommation attendus. Chaque abonné paye donc un abonnement de base fixe pour l'infrastructure et un prix variable pour l'eau réellement consommée. La SSIGE recommande une part fixe de 50 à 80%. 

Économies d'eau?

Économies d'eau ne signifient pas toujours économies d'argent

En raison du coût élevé de l'abonnement, faire des économies d'eau n'a pas forcément les conséquences financières attendues pour le consommateur. Si la consommation d'eau totale sur une zone de distribution baisse, la part fixe est répartie sur une quantité d'eau plus faible, et le prix par mètre cube (somme des parts fixes et variables) augmente. Faire des économies d'eau ne permet donc pas toujours de faire des économies d'argent.

RĂ©duire la consommation d'eau chaude!

En revanche, réduire sa consommation d'eau chaude est intéressant sur le plan écologique comme économique. Le chauffage de l'eau consomme 150 fois plus d'énergie que la production d'eau froide, une énergie qui coûte cher et qui ne provient pas toujours de sources non renouvelables. On recommande également de préférer une douche (rapide) au bain. Il existe par ailleurs des pommes de douche spéciales pour réduire sa consommation.